Spectacles

Publié le mardi 9 septembre 2014 :

Arbre, je te vois !

Contes et nouvelles avec Anne KOVALEVSKY et Martine CAILLAT.
Quand la mémoire se promène en forêt, elle ramasse le fagot qui lui plait !
En forêt, en campagne, dans les jardins et dans les villes, les arbres relient la terre au ciel. Arbre de vie, arbre de liberté, arbre souvenir, arbre à palabres, arbre sacré.
Anne Kovalevsky et Martine Caillat se glissent sous leur écorce pour conter leur histoire et nous apprendre qu’un arbre qui tombe fait plus de bruit qu’un arbre qui pousse.

Regard complice : Amaury Jacquot
Musicien complice : Florian Genilleau
Durée spectacle : 1 h 15
Public : adultes et enfants à partir de 7 ans

Publié le mardi 27 août 2013 :

Arbres Adultes et enfants à partir de 7 ans

Anne Kovalevsky et Martine Caillat se glissent sous leur écorce pour conter leur histoire et nous apprendre qu’un arbre qui tombe fait beaucoup plus de bruit qu’une forêt qui pousse.

En forêt, en campagne, dans les jardins et dans les villes, les arbres relient la terre au ciel. Arbres de vie, arbres généalogiques, arbres de liberté, arbres souvenirs, arbres à palabres... Mais "si les arbres vieillissent autrement que les hommes, c’est qu’ils ont autre chose à nous dire" J-Cl Laccarière

Publié le lundi 2 avril 2012 :

Les culottes... ça me botte !

Les culottes... ça me botte

A chacun sa culotte...
Qui n’a pas de souvenir de petite culotte ?...
Culotte préférée, culotte cachée,culotte déchirée, culotte oubliée, culotte mise à sécher, culotte égarée...
Chacun de nous, tout-petit ou très vieux, a un souvenir de ce type : gênant ou hilarant, mignon ou ronchon, tactique ou impudique,..
Quel sujet ! insolite, drôle et osé, il amène nos facétieuses conteuses à évoquer le corps, la pudeur, l’intimité, la possession en racontant les loufoques aventures d’un loup voleur de petites culottes tout en tissant contes et souvenirs d’enfance.

Marie-Laure et Martine

Une création culottée, tricotée à deux par Martine Caillat conteuse & Marie-Laure Millet collectionneuse de paroles.
Un spectacle coquin pour tous dès 4 ans et plus !
dès 4 ans et plus !

Disponible pour toute représentation (en particulier en milieu scolaire) dès septembre 2012.

Publié le mercredi 19 octobre 2011 :

Le Frêne et l’Olivier

« On parle toujours des hommes quand on évoque la guerre mais moi, c’est la vie des femmes qui me passionne.
Comment ont-elles vécu pendant la guerre là-bas dans le bled ?
Le seul moyen de savoir a été de les rencontrer.
On dit que les femmes sont bavardes mais pas sur ces sujets-là. On ne leur a jamais donné la parole. Moi, je voulais savoir. Je suis allée à leur rencontre. j’ai découvert que dans le pays d’où viennent ces récits, autrefois, on plantait un arbre à la naissance d’un enfant : un frêne, premier arbre de la Création, si c’était un garçon, un olivier, arbre de paix et de lumière , si c’était une fille. Les arbres ont poussé. Les filles sont devenues femmes, des femmes qui ont pour nom Baya, Dehbia, Hadda, Kika, Louise, Nabila, Tassadit, Yamina, Zahira, Zohra. Le vent, froid l’hiver, chaud l’été, a soufflé à travers les branches de ces oliviers aux noms de femmes, cueilli leurs mots et leurs paroles pour raconter ce qui est tu.
Ainsi, Dehbia m’a raconté qu’elle avait treize ans en 1954. Son père, Akli, était agriculteur....

Ce spectacle raconte des faits vécus par des femmes embarquées dans la tourmente de la guerre et restées dans leurs villages. C’est un véritable hymne à des femmes courageuses, généreuses, héroïnes malgré elles dans le quotidien qu’elles assurent vaille que vaille.
Rythmées par la musique et les chants berbères traditionnels, ces histoires donnent la parole à ces ignorées de l’Histoire et entrainent le spectateur dans la gravité, la sagesse, la drôlerie des récits.
Ces récits sont universels. Ils nous viennent de femmes berbères de Kabylie Mais ils auraient pu trouver leur origine dans n’importe quel autre pays en conflit.

Conteuse : Martine CAILLAT
Musicien : Florian GENILLEAU (harpe et accordéon)
Paroles et chants berbères : Louise AMENOUCHE

Spectacle tout public enfants à partir de 12 ans.
Durée : 1h15

Contact scène : Martine Caillat 06 08 41 78 68 et 04 78 59 74 81

Publié le samedi 6 décembre 2008 :

Les contes de froid de l’oiseau Ptchékalguyn Pour petits et grands, et pour les parents, Durée : une heure

Ptchékalguyn, un tout petit oiseau, plus petit qu’un moineau, arrive le premier dans les pays du Grand Nord. Quand les gens l’entendent, ils se mettent à rire de plaisir. Sa chanson annonce la fin de la longue nuit, la fin du froid, la venue du printemps.

Ecoutez son chant et son histoire. Ecoutez tous les contes qu’il a glanés sur le chemin de son retour, ces contes de froid si beaux à l’entrée de l’hiver !

Publié le lundi 10 décembre 2007 :

Les contes de l’oiseau d’or et d’argent De 5 ans à 11 ans durée de 45 à 60 minutes

L’oiseau d’or et d’argent nous révèle d’où viennent les contes puis, il les égrène.

L’oiseau d’or et d’argent nous révèle d’où viennent les contes puis, il les égrène.
Ces contes traditionnels de différentes cultures racontent comment le monde s’est installé autour de nous et tous s’en mêlent : le ciel, la terre, les animaux, les hommes et parfois les ogres !

Publié le lundi 10 décembre 2007 :

Quand Petit Pouce découvre le monde De 18 mois à 3 ans, Durée : de 12 à 40 minutes suivant les âges

Petit Pouce, curieux, sort de la maison pour découvrir le monde extérieur.

Petit Pouce, curieux, sort de la maison pour découvrir le monde extérieur. Nombreuses rencontres et drôles d’aventures vont émailler sa promenade qui ne sera pas de tout repos !
Contes traditionnels et conte de randonnée pour ce spectacle destiné aux tout petits.

Publié le lundi 10 décembre 2007 :

Les pieds sur la terre, la tête dans les étoiles spectacle tout public, enfant à partir de 8 ans, durée : 1h15

Quand la terre était un désert, le calme régnait. Mais l’ennui peu à peu s’installa et le Créateur créa le monde végétal, le monde animal puis l’homme et la femme. Quel bazar...
Ces contes de création racontent avec humour, poésie et drôlerie comment le monde dans lequel nous vivons a été crée sans oublier la place occupée par l’homme et la femme !

Publié le lundi 10 décembre 2007 :

De fil en histoires Adultes et enfants à partir de 10 ans, Durée : 1h15

Le fil, c’est le temps qui passe, c’est la corde, le ruban, la broderie, le tissage, la toile de l’araignée…

« Ce spectacle est né après un travail en alphabétisation sur le thème universel du fil avec des femmes immigrées. »

Le fil, c’est le temps qui passe, c’est la corde, le ruban, la broderie, le tissage, la toile de l’araignée…
Les contes merveilleux, conte de Grimm, contes de sagesse et nouvelles se côtoient, reliés entre eux par des refrains de chansons populaires. Ils suivent tous le fil et permettent de découvrir l’intimité et la complexité de l’âme humaine.
Spectacle tour à tour drôle, rythmé, joueur et poétique.

Publié le lundi 10 décembre 2007 :

Ozone, la vache d’Elisé : Ah, la vache ! Adultes et jeunes à partir de 12 ans, Durée : 1h15

Au temps de Jules Renard, la vache mangeait l’herbe fraîche, le foin sec, les légumes, le grain et même le pain et le sel. Elle avait tout à discrétion.Mais les temps ont changé et le jour où Elisé apprend par les médias que les vaches polluent, il veut savoir la vérité.

« Eh oui, telle est la terrible vérité. Les gaz nocifs généreusement distribués par Ozone sont cause de tous les malheurs survenus à la couche (d’ozone). [...] Tout ceci est [...] un conte drôle et hilarant qui traite d’un problème majeur, préoccupation première de ce début de XXIe siècle : l’environnement. [...] Martine Caillat l’a traité par l’humour et un esprit caustique »

Journal de la région de Mussy-sur-Seine, 12 avril 2005 (Vingtième anniversaire des Amis de la lecture et du patrimoine à Mussy)

ozoneAu temps de Jules Renard, la vache mangeait l’herbe fraîche, le foin sec, les légumes, le grain et même le pain et le sel. Elle avait tout à discrétion.Mais les temps ont changé et le jour où Elisé apprend par les médias que les vaches polluent, il veut savoir la vérité.

Au cours du voyage qu’il entreprend, il va découvrir une vérité scientifique, flirter avec l’écologie, approcher un monde impitoyable : celui de la consommation et de ses courbes de croissance.

Très beau voyage que celui de cet homme simple et sensé où se mêlent tendresse, poésie, drôlerie et bêtise humaine. Elisé est un sage : il a compris, comme le poète, que "la vache est l’avenir de l’homme". Et nous ?

Spectacles :